Module 1, Chapitre 7

Perdre un enfant

14/06/2024
Progression du Module
0% terminé

Perdre un enfant amène une peine inextinguible. Quelle aide apporter
aux personnes exposées si cruellement à ce difficile épisode de la vie ?


On ne peut fabriquer une règle, dire comment il faut vivre. Mais, quand vous ne pouvez rien faire, il faut l’accepter. Ce n’est pas vous qui créez la structure de votre enfant et ce n’est pas vous qui pouvez garantir la durée de sa vie. Arrive un temps où vous acceptez que ni la vie, ni la mort, ne soient entre vos mains : que reste-t-il ?
Il reste l’amour…


Oui, et si vous vous donnez profondément à cet amour, vous allez voir que cet amour ne demande rien.
Cet amour est total ouverture. Pour cette raison, votre enfant vous paraît toujours beau, parce qu’il vous ramène toujours à cette profonde intimité. Alors, il devient évident que l’amour ne se limite pas à l’amour d’une forme. Entre l’enfant qui a deux mois et l’enfant de deux ans, pas une cellule n’est identique. Pas un organe ne reste identique, sa pensée, sa sensibilité ont complètement changé ; mais votre amour, lui, n’a pas changé. Plus vous allez vous référez à l’amour pour cet enfant, plus va se développer une écoute de l’événement.
Ultérieurement, une grâce intuitive permettra de se rendre compte que le temps de vie est complètement conceptuel.

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *